FCPE BERGSON – Communiqué – violences policières au lycée Bergson, nouvelles vidéos

Communiqué – nouvelles vidéos des violences policières au Lycée Bergson
Lundi 28 mars 2016

Jeudi dernier une vidéo montrait un lycéen du Lycée Bergson frappé au visage par un policier.

Ce n’est pas le seul dérapage qui s’est produit ce matin-là devant ce lycée !

Parents, nous avons assisté pour certains au déroulé des événements, et nous avons recueilli des vidéos tournées par les élèves ainsi que plusieurs témoignages oraux.

https://www.youtube.com/watch?v=P6nlZLVU81g&app=desktop
https://www.facebook.com/327372020671269/videos/vb.327372020671269/1005026762905788/?type=2&theater

Sur la vidéo facebook, on voit un policier en civil, cagoulé et sans brassard, suivre les élèves qui se dispersent dans le calme, pour les matraquer. Un élève qui se retourne alors reçoit un coup en pleine tête.

Dans la vidéo youtube, (qui montre d’abord un jeune subissant une « balayette » policière sans raison) un élève se juche sur un muret pour observer les forces de l’ordre. Il en est délogé par 3 policiers qui le maintiennent fortement contre des poubelles, le mettant dans l’incapacité absolue de bouger.
Ce jeune, que l’on appellera Steven (ce n’est pas son prénom d’état civil), a été placé en garde à vue pendant 48h après son interpellation, puis a été déféré au dépôt du Palais de justice pour « insultes à agent » et « trouble à l’ordre public ».

Les vidéos, les parents présents, le proviseur lui-même témoignent de ce que le rassemblement lycéen était tout à fait pacifique au moment de la charge policière, qui s’est produite sans aucune sommation.
Les élèves témoignent également d’insultes et de propos intolérables de la part des policiers : menaces de mort, de viol.

Deux lycéens ayant eux aussi été emmenés au commissariat mais relâchés presque aussitôt ont pu témoigner de violences graves exercées sur Steven au sein du commissariat par les policiers.

Nous, parents FCPE du lycée Bergson, sommes très inquiets quant aux suites judiciaires dont Steven est menacé. Lors de son interpellation, il n’était, pas plus qu’aucun des élèves présents, menaçant. Il nous semble lui aussi victime de l’intervention excessivement brutale et disproportionnée de la police contre le seul blocus lycéen ayant entraîné une intervention de la force publique. Nous réclamons que toute poursuite à son égard soit abandonnée.
Après que Bernard Cazeneuve ait condamné le coup de poing en pleine face, nous demandons que le traitement infligé à Steven et aux autres lycéens soit aussi condamné.

Contact : fcpebergson

Le conseil local des parents FCPE de Bergson

Publicités

COMMUNIQUE DE PRESSE FCPE BERGSON suite aux incidents du 25 mars

Communiqué du conseil local FCPE Bergson,

Paris le 26 mars 2016

Vendredi 25 mars, en réaction à la violence de certains policiers à l‘égard des lycéens lors du blocus [voir notre communiqué du 24 mars 2016], une marche de solidarité était organisée par les fédérations des lycéens des établissements parisiens. Le regroupement devant le lycée, rue Pailleron, auquel s’étaient joint des élèves d’autres établissements parisiens et plusieurs parents, était pacifique.

En milieu de matinée, une dizaine d’individus cagoulés, vraisemblablement rompus à l’agitation des foules, sont arrivés et se sont mêlés aux lycéens pour se rendre devant les deux commissariats du Xe et du XIXe arrondissement dans lesquels plusieurs d’entre eux avaient été emmenés la veille, pour exprimer leur indignation.

Rapidement, et comme nous le craignions, les événements ont dégénéré, les commissariats ont subi des dégradations matérielles par les casseurs. Les parents d’élèves présents souhaitent témoigner que les élèves étaient en retrait.

Nous, parents d’élèves, ne souhaitons pas d’amalgame. Nous condamnons fermement cette forme de violence,bien loin de l’esprit pacifique et de soutien portée par l’appel des étudiants.

Nous constatons, comme nous le redoutions, que la violence engendre la violence.

Plus que jamais, nous souhaitons rappeler les valeurs de respect, de droit et de tolérance qui sont au fondement de notre société.

contact: fcepbergson@gmail.com

FCPE Bergson_communiqué 25 mars[2].pdf

Liens d’articles dans  la presse sur le rassemblement :

www.lemonde.fr

www.huffingtonpost.fr

http://philippealain.blogspot.fr

www.lexpress.fr

 

Rassemblement des lycéens parisiens devant le lycée Henri Bergson le 26 mars 2016

Bergson_rassemblement_0316

 

Communiqué du conseil local de la FCPE Bergson suite aux incidents du 24 mars 2016 au Lycée BERGSON

Conseil local collège et lycée Henri-Bergson
contact: fcpebergson@gmail.com

Paris le 24 mars 2016,

Communiqué du conseil local de la FCPE Bergson :

Ce jeudi matin 24 mars, en réaction à la présentation en Conseil des ministres du projet de la loi Travail, comme dans d’autres lycées parisiens, des élèves du lycée Bergson du 19e arrondissement de Paris ont organisé un blocus de l’établissement : amas de poubelles devant l’établissement destiné à empêcher l’entrée.

Très rapidement, dès 9h30, les CRS, les forces de l’ordre et des policiers en civil sont intervenus. Après quelques jets d’œufs et de farine qui accompagnent souvent ce type d’effervescence lycéenne, les forces de l’ordre ont chargé les lycéens y compris à bord d’un véhicule, déclenché des jets de gaz lacrymogène puis poursuivi certains d’entre eux, soit qui se trouvaient là, soit simplement qui filmaient les évènements.

Alors qu’ailleurs à Paris, ce type de blocus, caractéristique de la mobilisation lycéenne, ne provoque pas d’intervention policière, nous nous étonnons que des policiers et des CRS soient intervenus au lycée Bergson.

L’intervention a été brutale. Plusieurs élèves ont reçu des coups de matraque, subi des jets de lacrymogène, et ont été frappés. Ceux qui fuyaient ou observaient de loin ont été rattrapés et ont de même subi ces violences.

Une vidéo amateur qui circule sur les réseaux sociaux depuis ce matin montre un élève de seconde maintenu au sol par les policiers, puis relevé pour l’offrir au coup de poing en plein visage de l’un d’eux.

Plusieurs élèves ont été embarqués au commissariat.

Nos enfants sont effrayés et ne comprennent une réaction aussi brutale que disproportionnée.

Nous, parents, sommes choqués et très en colère.

Nous demandons que l’enquête de l’IGPN aboutisse rapidement et fasse la lumière sur les comportements policiers.

Nous voulons pouvoir affirmer à nos enfants que ce qu’ils ont vu ce matin ne relève en rien du rôle de la police dans une société démocratique.

La violence policière n’est pas la meilleure façon d’éduquer à la citoyenneté et nous avons les plus grandes craintes sur ce que nos enfants pourront retenir des épisodes de la journée.

Le conseil local FCPE BERGSON

Contact : fcpebergson@gmail.com